AOI Blackstain

  • AOI Blackstain (2016) : Analyse protéomique de la plaque dentaire chez les enfants porteurs de Black Stain

Porteur du projet – CHU Montpellier (CSERD) : Dr Gabriel Dominici, (AHU odonto pédiatrique), Dr Estelle Moulis (MCU-PH odonto pédiatrique)

Financement 50 KE

Analyse différentielle des protéines humaines et bactériennes présentes dans la plaque dentaire de patients porteurs de Black Stains versus non porteurs.

« Black Stain » (BS) désigne en littérature internationale un type spécifique de plaque dentaire colorée noire et calcifiée présente chez 5% des enfants en moyenne. Leur présence inesthétique a des conséquences sociales et psychologiques. Cette pathologie est associée à des complications douloureuses, infectieuses et sociales et constitue un enjeu de santé publique. L’étiologie des Black Stains est à ce jour non déterminée. Des études microbiologiques de la plaque dentaire chez les patients porteurs de Black Stains révèlent une moindre présence de la bactérie pathogène Streptococcus Mutans impliquée dans la formation des caries. Les sujets atteints présentent 2 fois moins de caries. L’indice CAOD (dents cariées, absentes, obturées) est réduit de 40 à 70%. Connaître la composition protéique humaine et bactérienne des Black Stains pourrait permettre de comprendre l’étiologie de ce biofilm particulier. Une des applications possibles de ce travail serait l’identification de facteurs protéique capables de limiter l’activité bactérienne cariogène dans la plaque dentaire.

Hypothèse : La composition en protéines de la plaque dentaire chez les patients atteints de BS est différente des sujets sains.

Objectifs principal :

– Analyse différentielle des protéines humaines et bactériennes présentes dans la plaque dentaire de patients porteurs de Black Stains versus non porteurs.

Objectifs secondaires :

– Détermination des protéines salivaires et/ou bactériennes favorisants l’apparition de ce biofilm spécifique.

– Mise en évidence des protéines salivaires et/ou bactériennes qui pourraient protéger de la carie dentaire.

Méthodologie : Etude de type cas-témoin. Analyse protéomique comparative d’échantillons de plaque dentaire et de salive chez 54 enfants porteurs de BS versus 54 enfants non porteurs de BS. Age de 3 à 9 ans sans signes évidents de puberté précoce. Sous l’hypothèse d’une différence minimale intéressante d’une très forte différence entre les deux groupes sur le taux de présence d’une protéine (20% VS 80%), le nombre de sujet à inclure pour mettre en évidence une telle différence en utilisant un  risque alpha corrigé de 0.00025 (correction de Bonferroni pour 200 tests statistiques) et une puissance de 80% est de 54 sujets par groupe (N total=108).

Déroulement : Recrutement dans le service d’odontologie pédiatrique du CHU de Montpellier. Lors du bilan bucco-dentaire systématique, une participation à cette étude est proposée pour les patients correspondants à l’échantillon visé. Après recueil d’un consentement éclairé, un questionnaire est rempli concernant des paramètres environnementaux des parents et de l’enfant. Puis 2 prélèvements non invasifs sont réalisés : salive totale par imbibition d’un coton et plaque dentaire par curetage des surfaces dentaires. Les échantillons sont transférés sur la plate-forme de protéomique clinique et stockés à -80°C avant préparation puis analyse par spectrométrie de masse LC-MS/MS.

Faisabilité : Un protocole de préparation d’échantillon a été préalablement mis au point et des analyses préliminaires d’échantillons de plaque dentaire ont été réalisées :

– L’analyse protéomique réalisée grâce à des spectromètres de masse de dernière génération a permis la détection plus de 250 protéines humaines. Ce résultat représente plus de 2 fois plus de protéines que les articles récents sur un sujet proche (environ 100 protéines).

– Une analyse différentielle a donné un résultat inattendu  entre la composition en protéines d’un échantillon Black Stain versus un échantillon non Black Stain. 30 % des protéines identifiées sont hautement spécifiques des BS.

Retombées et perspectives :

– Mise en évidence de la composition protéique humaine et bactérienne spécifique de la plaque dentaire normale et de type Black Stain chez l’enfant.

– Mise en évidence de l’étiologie de la pathologie BS.

– Mise en évidence des protéines favorisants la plaque de type Black Stain et protégeant contre la carie.